K comme kilomètre

Publié le par Dominique

K comme Km 37,500 sur la route de Meknès à Fez, Maroc

Ferme "Les Oliviers"
Ferme "Les Oliviers"

Alphonse, une fois renvoyé dans ses foyers par l'armée et radié du corps le 2 août 1941, choisit de rester au Maroc et se rendit acquéreur d'une ferme dite "Les Oliviers", sise dans la région de Meknès à une dizaine de kilomètres d'Ain Taoujdate, au 37 km (37,5 km selon certains documents notariés), en bordure de la route impériale de Meknès à Fez.

Alphonse confia l'exploitation de la ferme à son fils aîné, mon père, qui travaillait avec des ouvriers agricoles avec lesquels il parlait marocain.
La ferme était assez vaste (env. 330 ha), le bâtiment d'habitation très simple, en maçonnerie de pierre, chaux et ciment, au confort très rudimentaire. On y cultivait le blé, l’orge, des amandiers, de nombreuses plantes maraîchères : tomates, artichauts, niora, menthe. On y élèvait des poules, des bovins…

Depuis le traité de Fez en 1912, le Maroc était un protectorat français mais le 2 mars 1956, après la signature, à Paris, de la déclaration commune annulant le traité de protectorat de 1912, le Maroc accèda à l’indépendance.
Toutefois, avant que celle-ci n' intervienne, il y eut des manifestations anti-françaises très violentes, notamment à l'égard de nombreux "colons". La ferme sera incendiée lors de mouvements de rébellion de marocains ; il n'y eut, heureusement, aucune victime parmi les personnes présentes à ce moment là.

Ce fut un crève-cœur pour la famille.
Mes parents quittèrent le Maroc en 1960, mes grands-parents décidèrent d'y rester.

Publié dans Challenge AZ 2015

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article