L comme Lorraine

Publié le par Dominique

Déplacements des "Valentin"
Déplacements des "Valentin"

Aussi loin que je puisse remonter dans l’ascendance directe de "mes Valentin", il est possible d’affirmer qu'ils sont originaires de l’Est de la France : de la Lorraine, plus exactement des Vosges : Saint-Jean-du-Marché, Grandvillers, La Chapelle-devant-Bruyères, Biffontaine, Saint-Michel-sur-Meurthe.

De 1700 à 1925 environ, Ils ne se sont déplacés que de quelques kilomètres…

Au jour d’aujourd’hui, je remonte jusqu'à Claude Valantin, hélas, je ne connais que sa date et son lieu de décès : le 19 mars 1741 à Grandvillers, à l’âge de 42 ans. Il y fut inhumé, « sur le centier qui conduit aux monts », en présence de sa famille, et des paroissiens du lieu.

Il m'est impossible de remonter plus loin pour le moment. Il semblerait qu’il soit né à Saint-Jean-du-Marché, qu’il s’y soit marié avec Marguerite Mathieu, native de ladite commune, mais malheureusement, les registres paroissiaux de cette paroisse seraient disparus. Il me faudrait, pour en apprendre plus, consulter d’autres registres (notariaux, tels que contrats de mariage, …), en me rendant à Epinal aux Archives Départementales des Vosges. C'est en projet...

J' ignore également quel fut son « métier ». Rien de mentionné à cet égard dans les actes en ma possession. Il savait signer cependant, comme j'ai pu le constater sur certains d'entre eux.

Puis à partir de 1925, Alphonse, né à Saint-Michel-sur-Meurthe, travaillant à Moyenmoutier, Vosges, Lorraine puis Nancy, Meurthe et Moselle, Lorraine avant la guerre de 14-18, se battant sur le sol lorrain, rompit le "charme" , lorsque muté par l'Armée au Maroc, il y resta ensuite, lorsqu'il prit sa retraite. Il y mourut et par la volonté de son fils, fut inhumé à Lorient, Morbihan, Bretagne. Loin de sa Lorraine natale, qu'il adorait, et où il revenait régulièrement du Maroc.

Publié dans Challenge AZ 2015

Commenter cet article