N comme Nationalité

Publié le par Dominique

Pouch, dessinateur de presse écrite, artiste peintre et illustrateur français.
Pouch, dessinateur de presse écrite, artiste peintre et illustrateur français.

Il y a quelques années, six ou sept ans, j'ai voulu faire renouveler ma carte d'identité.
Quelle ne fut ma surprise de m'entendre dire, de façon abrupte et peu amène, qu'il me fallait prouver ma citoyenneté française, parce que j'étais née à Meknès, Maroc, de mère née à Fès, Maroc.

Je le rappelle, ma mère, née à Fès, Maroc, de parents français, nés en France, et dont tous les ascendants étaient français et nés en France, excepté un, né en Suisse en 1737, marié et décédé à Bornel, Picardie (x en 1774 et + en 1806) était mariée à un français, né en France, Gray, Haute Saône, Franche-Comté, de parents français, nés en France, et dont tous les ascendants étaient français et nés en France !

J'ai tenté de l'expliquer, mais en vain ! Y compris qu'elle avait été reconnue pupille de la nation, que son père... etc... On me répondit que les lois avaient changé, et que nul n'est censé ignorer la loi ! Que je devais me le tenir pour dit et qu'il me fallait prouver mes dires, en me procurant les actes de naissance de mon père, grand-père, (Alphonse). Encore heureux, que mon père fut né en France, car s'il était né comme son frère cadet au Maroc, il aurait fallu que je remette l'acte de naissance de mon arrière-grand-père et plus, pour faire bonne mesure ? Bref, je me suis exécutée. Pas le choix.

Et après quelques jours d'attente, j'ai eu droit à mon certificat de nationalité française, que j'ai récupéré au Tribunal de Grande Instance de ma ville de résidence.

Il y est consigné sur la chemise, dans laquelle il m'a été remis, que je devais le garder précieusement, qu'il n'avait de valeur qu'en Original, et que je devais le présenter aux administrations ou aux organismes qui me demandaient de justifier de ma nationalité, mais qui devaient absolument me le restituer ! La validité du certificat de nationalité française n'était pas en principe limitée dans le temps, et la production du certificat et d'une copie de mon acte de naissance suffisait désormais à faire la preuve de ma nationalité française ! Ah mes aïeux, qu'en pensez-vous, où que vous soyez maintenant ?

Nous avons été nombreux à connaître ce désagrément, à s'en émouvoir... Beaucoup de Français sont nés à l'étranger, Afrique du Nord, Europe, Amérique... Il nous a été expliqué, par la suite, que la loi avait été suivie avec un peu trop de zèle par certains fonctionnaires. Un peu facile... Et il a été procédé depuis à un certain assouplissement...

Aujourd'hui, j'en souris.

Publié dans Challenge AZ 2015

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jessica 31/08/2015 14:53

C'est compliqué comme histoire, c'est vraie que ce genre de situation est désagréable.

Dominique 31/08/2015 16:36

Exact, mais comme je l'ai écrit, j'en souris maintenant. Ce qui ne m'empêche pas de garder bien précieusement ce document... Me sera-t-il redemandé lorsque je devrai renouveler ma carte d'identité ?

Juloz 16/06/2015 23:40

N comme Nationalités pour moi aussi aujourd'hui dans ce Challenge AZ 2015.
Avoir ici : http://mesancetres-40generations.over-blog.com/2015/06/n-comme-nationalites-challenge-az-2015.html

Pauline 16/06/2015 20:14

J'imagine sans mal le choc que cela a dû vous faire... Mon père a vécu exactement la même chose il y a une quinzaine d'années (mais ses parents n'étaient pas français de naissance, même s'ils étaient arrivés en France quand ils étaient enfants). J'étais gamine mais je me rappellerai toute ma vie de l'expression qu'il avait quand il nous a expliqué qu'il devait prouver qu'il était français...