Anniversaires, 4 janvier

Publié le par Dominique

Anniversaires, 4 janvier

Un joyeux anniversaire à Claude Agnès Bobillier, mon sosa 191, née le 04/01/1731 dans une commune du Doubs, en Franche-Comté : Les Gras.

Qui dit Doubs, dit pas de numérisations de registres paroissiaux en ligne, si ce n'est ceux de memoirevive.besancon.fr... Donc, sans l'aide d'un cousin éloigné qui m'avait envoyé un fichier gedcom, il y a quelques années, je l'en remercie encore, sans la consultation de différentes bases généalogiques, j'aurais peu d'éléments sur cette branche. J'ai pu effectuer quelques vérifications en demandant des copies d'actes à droite ou à gauche, cependant, il m'en manque encore beaucoup. Mais la patience n'est-elle pas une qualité pré-requise pour un(e) généalogiste, amateur(e) ou non ?

Notre Claude Agnès était une pure franc-comtoise, depuis des générations : Les Gras,
Morteau, Grand'Combe-Châteleu.
Ses parents, Pierre Antoine et Jeanne Etiennette Valangin, lui donnèrent cinq frères et soeurs. Son père, remarié après son veuvage, fit le nécessaire pour y adjoindre deux demi-soeurs !

Elle naquit, se maria et décéda dans la même commune.
A l'âge de 19 ans, elle épousa le 24/11/1750, Hugues Alexis Thomas, âgé de 21 ans.Ils eurent ensemble 9 enfants, dont 7 filles : Claude François, Jeanne Françoise, Marie Philippe, Pierre François (futur curé de Morteau), Claude Françoise, Thérèse Victoire, Anne Baptiste, Marie Gertrude, Marie Françoise (mon sosa 95, dont il est question dans la citation ci-dessous).
Claude Agnès décéda le 8/04/1784, à l'âge de 53 ans. Son mari la suivit 9 ans après.

Je suis d'accord avec vous ! C'est un peu léger comme "portrait", cela manque un peu de "peps" ! Mais comment faire sans acte, contrat de mariage sous la main, à décortiquer...

En surfant sur geneanet, j'ai appris qu'il y avait un livre "Les Francs-Comtois de la Révolution (1789-1799)", de Jean Marie Thiébaut, dans lequel Claude Agnès Bobillier était citée. Curieuse, et toujours prête à en apprendre un peu plus, j'ai acheté un pack de points sur Généanet, pour pouvoir consulter la page en question.
En voici l'extrait :
TROUTET Grégoire (né en 1762, fs de Guillaume TROUTET, cité ci-dessous, et de Jeanne Antoine BARTHOD. Le 6 ventôse an II, il ép. Marie Françoise THOMAS, née aux Gras (25) le 26.01.1772, † Besançon (25) le 01.07.1813, fa de Hugues Alexis THOMAS, né v. 1729, † Les Gras le 15.04.1793, et de Claude Agnès BOBILLIER, née aux Gras le 04.01.1731, † ibid. le 18.04.1784), de Dompierre-les-Tilleuls (25) , suspect et reclus à domicile le 31.10.1793, élargi le 16.11.1793 V, 598

Pourquoi son gendre, Gregoire Troutet (mon sosa 94, donc), l'époux de Claude Françoise, fut-il considéré comme suspect, et reclus à domicile en 1793 ? A creuser.
Je note au passage que je ne suis pas la seule à ne pas connaitre la date de naissance de Grégoire, l'auteur du livre également. Dommage !

Consacrer un peu de temps à Claude Agnès m'a permis d'avancer sur sa mère Jeanne Etiennette Valangin, j'ai pu remonter un peu plus de ce côté-là que je ne l'avais fait.
J'en suis heureuse.

Commenter cet article