Anniversaires, 22 février

Publié le par Dominique

Anniversaires, 22 février

Nous fêtons l'anniversaire de Sébastien Stouvenel, mon sosa 158, né le 22/02/1746 à Corcieux, Vosges. 269 ans !
Un poisson, "zodiacalement" parlant, nous avons quitté les verseaux...

Son père Jacques était originaire de Corcieux, et exerça plusieurs métiers : cocher, chasseur, manoeuvre... Il donna à son épouse, Catherine Nix, 11 enfants, 5 filles, et 6 garçons. Une des filles, 25 mois, et un des garçons, 3 ans, décédèrent à quelques jours d'intervalle, en juillet 1754, sans qu'aucune raison n'ait été donnée sur les actes...

Sébastien, quant à lui, fut maître cordonnier, et même adjoint au maire de Biffontaine. Il ne s'y fit pas que des amis.
En effet, j'ai relevé dans "Les procès-verbaux du Directoire exécutif, an V-an VIII : inventaire des registres, tome VI, 1er thermidor an VI-20 brumaire an VI - Auteur : Pierre-Dominique Cheynet -Edité en 2001", au chapitre "Séance du 17 thermidor an VI [4 août 1798] (AF* III 12, folios 113 recto-115 verso; AF III 536, plaquettes 3538 à 3542)" les quatre paragraphes suivants :

  • Page 24 : "Intérieur.
    Autorisation : à Martin, voiturier à Laveline [-devant-Bruyères] et Antoine Boularron, de Corcieux, de poursuivre Jean-Nicolas Genin, ex-officier municipal de Corcieux, et Sébastien Stouvenel, ex-procureur de la commune de Biffontaine, en paiement de la fourniture de
    deux voitures en vertu d'un traité particulier."
    (Arrêté annulé le 3 floréal an VII (tome VIII, Intérieur), s'agissant de voitures réquisitionnées sur le canton de Corcieux pour le parc de Germersheim (Allemagne), les deux officiers municipaux n'ayant pas pu réunir l'ensemble des fonds à cause de la défaillance des communes de la Chapelle [-devant-Bruyères] et de la Houssière et les entrepreneurs ayant refusé de recevoir des acomptes.)
  • Page 238 : Biffontaine (Vosges). Agent municipal fanatique destitué : 17 thermidor an VI. Habitant, voir: Stouvenel (Sébastien), ex-procureur de la commune.
  • Page 785 : "Cochet (Antoine), aubergiste roulier à Bologne (Haute-Marne). Vosges, Martin, voiturier à Laveline [-devant-Bruyères], et Boularron (Antoine), de Corcieux, autorisés à poursuivre Genin (Jean-Nicolas), ex-officier municipal de Corcieux, et Sébastien Stouvenel, ex-procureur de la commune de Biffontaine, en paiement de fourniture de deux voitures : 17 thermidor an VI (samedi 4 août 1798)".
  • ​​Page 767 : "STOUVENEL (Sébastien), ex-procureur de la commune de Biffontaine (Vosges), poursuivi en paiement de fourniture de voitures : 17 thermidor an VI."

Je ne sais pas comment tous ses soucis judiciaires se terminèrent.
Il était déjà marié depuis vingt ans environ lorsqu'il fut "inquiété".

En effet, Sébastien convola le 19/10/1766 à la Chapelle-devant-Bruyères avec Marie Anne Levaudel, plus âgée que lui de quatre ans.

Anniversaires, 22 février

Par le biais de l'acte de mariage, j'ai pu apprendre qu'il était tombé du fort de la milice de la communauté, qu'il s'était blessé. Un milicien le remplaça et il put ainsi se rendre à l'église pour s'unir à Marie Anne. Je n'ai pas réussi à lire quelques mots du document, dont voici une transcription sommaire :
"L'an mil sept cent soixante six le quatorze du mois d'octobre après les trois publications faites aux jours compétent des bans de mariage entre Sébastien fils mineur de jacques Stoumenel manœuvre et de Catherine Nix, ses père et mère et Marie Anne fille mineure de feu Pierre Levaudel et de Marguerite Dolmaire aussi ses père et mère, d'autre part tous de cette paroisse. Ledit Sébastien Stoumenel étant tombé du fort de la milice de la communauté de Biffontaine a substitué à la place François Mathieu ???? venu pour servir à la place dudit Sébastien par Monseigneur L'intendant ???? suivant le procès verbal de substitution déposé dans ces buraux par lequel ledit Sébastien se trouve déchargé de la qualité de milicien, ce qui lui a été accordé le 15 du mois d'aout de la présente année mil sept cent soixante six, le tout m'é été dument exhibé par ledit Sébastien. En conséquence, sans connaissance d'empêchement tant canonique que civil et sans oppositions quelconques je soussigné leur ai donné la bénédiction nuptiale les jours et an ???? avec les cérémonies prescrites de l'église et ce en présence de leurs parents soussignés et de plusieurs autres ; ladite Marie Anne a fait la marque ordinaire au présent acte pour n'avoir l'usage d'écrire."

Ils eurent 8 enfants dont Jeanne Marguerite, qui sera mon sosa 79.

Il décéda le 31/01/1822 à 10 h du soir, à son domicile à Biffontaine, quinze jours avant son épouse Marie Anne. Il avait 75 ans. Son fils Laurent et l'un de ses gendres déclarèrent son décès.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article