Anniversaires, 7 avril

Publié le par Dominique

Anniversaires, 7 avril

Un bon anniversaire à Marie Anne Vichard, mon sosa n° 77, née le 10/02/1789 à Saint-Michel-sur-Meurthe, Vosges. 250 ans. Un adage dit qu'en vieillissant, on gagne en sagesse et on perd en naïveté... Si cela se vérifiait et si l'on pouvait vivre aussi longtemps, comment serait le monde ?

Ses parents, Jean Nicolas et Agathe Houvion, comme ses grands-parents, sont originaires de cette commune. Ils lui donnèrent 4 soeurs et un frère, qui, hélas, mourut jeune. A huit ans. Le nom de Vichard s'éteindra, pour cette lignée, avec lui.
A propos, Vichard ? Toujours d'après Jean Tosti, ce serait un nom surtout porté dans les Vosges. Mais il est également présent dans la Manche.
C'est une variante de Guichard, rencontrée dans les régions ou le w germanique est devenu v et non g. Guichard : Wichard (wig =
combat + hard = dur).

Marie Anne fut baptisée le jour même de sa naissance, et porta le même prénom que sa marraine, l'une de ses tantes paternelles.
Elle épousa, "âgée de vingt quatre ans moins deux mois", Jean Joseph Thiébaut, âgé, lui, de trente ans, le 10/02/1789. Les pères, veufs tous les deux, assistèrent au mariage.
Ils se marièrent "sans qu'il n'y ait eu d' opposition ou d'empêchement découvert autre que celui de consanguinité au quatrième degré dont les parties ont obtenu dispense par lettre de l'ordinaire jointe à celui de nos registre servant de minutes". Ouf ! Sauvés !
Tout ce petit monde signa : les mariés, les témoins, le père de la mariée. Le père du marié ne put, car "trop gêné pour le faire par rapport à la faiblesse de sa vue". Cela m' intéresserait bien de savoir de quelle faiblesse il est question ! Tiendrais-je de lui ?
J'adore quand le prêtre-curé (comme il se nomme lui-même sur le document) est aussi explicite !

De ce mariage naquirent 4 filles et 2 garçons, dont l'un deviendra mon sosa n° 38.
D'après les informations données dans leurs différents actes de naissance, mariage, etc, j'appris que Jean Joseph était manoeuvre, puis, tout comme Marie Anne, cultivateur/cultivatrice à Bréhimont, puis(et ?) meunier/meunière à la Vacherie (deux hameaux de Saint-Michel-sur Meurthe).

Marie Anne, veuve en 1819, survécut à son mari jusqu'au 26/01/1837, date à laquelle elle mourut, en début d'après midi, chez sa fille Richarde à Nompatelize. Elle y était domiciliée. Son gendre, Nicolas Pierreville, et un garde champêtre, Jean Baptiste Marchal, firent ensemble la déclaration de décès, avec les éléments dont ils purent se rappeler !
En effet, ils indiquèrent qu'elle avait 75 ans, 4 ans de plus que son âge réel ! Et qu'ils ne connaissaient pas le nom de sa mère : Agathe Houvion ! Il est vrai que cette dernière rendit l'âme en 1788, mais quand même ? Par contre, Ils se souvinrent du père, Jean Nicolas Vichard !

Commenter cet article