Anniversaires, 24 août

Publié le par Dominique

Anniversaires, 24 août

298 ans ! Tel est l'âge qu'aurait en ce jour Jacques Stevenel (Stemenel, Stouvenelle, Stouvenel, Stoumenelle...), mon sosa n° 316, né le 24/08/1717 à Corcieux, Vosges !
C'est probablement la première fois qu'on lui souhaite son anniversaire ! Cela ne se faisait pas à l'époque, l'Eglise n'y étant pas du tout favorable...
"Stevenel" serait un diminutif du nom de baptême d'Etienne. Un aieul qui se serait ainsi prénommé et en aurait ainsi fait un nom de famille ? Parmi tous les "Stevenel" que je compte dans mon arbre, je n'ai relevé qu'un seul Etienne !

Ses parents, Joseph et Anne Coutret, étaient originaires de Corcieux qu'ils quittèrent après août 1719. Ils s'installèrent à la Chapelle-devant-Bruyères, où naquirent leurs quatre derniers enfants. Ils en eurent six, dont Jacques. Il n'est mentionné sur aucun des documents en ma possession quelle était l'activité de Joseph. Je ne sais donc pas comment il subvenait à ses besoins ainsi qu'à ceux de sa famille.

Jacques, quant à lui, était "manoeuvre" à Biffontaine au moment de son décès.
Certains le disent, sur Geneanet, cocher, chasseur... Je n'en ai pas trouvé trace sur les actes dont je dispose : les siens, comme ceux de son épouse ou de ses enfants.
Il rencontra une jeune femme de 24 ans, Catherine Nix, alors qu'il en avait lui-même 28. Ils se fiancèrent le 19 septembre 1745 et se marièrent le 5 du mois suivant. A Corcieux. Ils y résidèrent jusqu'en octobre 1763 puis déménagèrent pour la Chapelle-devant-Bruyères. En effet, leur dernière fille, Jeanne, y vit le jour en août 1765. Combien de temps y restèrent-ils ? Très certainement jusqu'au 16/07/1782, comme le prouve l'acte de mariage de leur fille Marie Anne avec un certain Pierre Wolf.

Catherine mit au monde onze enfants, dont deux moururent en bas âge. Cinq filles, six garçons dont Jacques (futur organiste de la paroisse de Gérardmer), Nicolas (futur tissier à Biffontaine), et Sébastien, mon sosa n° 158, dont j'ai déjà évoqué, plus longuement, le parcours dans un précédent billet. J'ai en effet eu le bonheur de trouver quelques passages le concernant dans "Les procès-verbaux du Directoire exécutif, an V-an VIII : inventaire des registres, tome VI, 1er thermidor an VI-20 brumaire an VI - Auteur : Pierre-Dominique Cheynet -Edité en 2001", au chapitre "Séance du 17 thermidor an VI [4 août 1798] (AF* III 12, folios 113 recto-115 verso; AF III 536, plaquettes 3538 à 3542)". Il sera, en outre, au décès de ses parents, tuteur de ses frères et sœurs plus jeunes.

Catherine quittera ce monde à 58 ans, en 1779, et Jacques, quelques années plus tard, à 67 ans, en 1785, le 5 juin, sans s'être remarié.
Il décéda vers 6 h du matin, et fut inhumé le lendemain à Biffontaine (distante de 5 km environ de la Chapelle-devant-Bruyères), en présence de ses deux fils Sébastien et Nicolas, qui signèrent l'acte de décès.

Commenter cet article