Anniversaires, 4 août

Publié le par Dominique

Anniversaires, 4 août

Catherine Grandidier, mon sosa n° 617, devrait souhaiter aujourd'hui son 351ème anniversaire.
En effet, elle vit le jour le 04/08/1687 à Saint-Michel-sur-Meurthe, Vosges. Elle eut pour parain Nicolas Blaise de la Salle et pour maraine Elisabeth Waltrin.
Ses parents, Jean et Catherine Blaise, de Saint-Michel-sur-Meurthe, s'y marièrent en 1658 et j'ai relevé six enfants sur les registres paroissiaux. Il y en a peut-être d'autres. Dans le lot : Barbe et Catherine, qui seront toutes les deux mes sosas, l'une en épousant un certain Georges Gérardin, l'autre un dénommé Claude Vichard (parfois Vuichard sur quelques documents...).

Catherine s'unit à Claude Vichard le 22/04/1687 dans sa commune de naissance, à l'âge de 22 ans. Sa mère y était présente, accompagnée de son second époux "Jean" Rattaire (Nicolas sur leur acte de mariage !). Une distraction du curé ? Curé qui fut d'ailleurs le seul à signer le document ! Dommage, je ne saurai probablement jamais si Catherine savait écrire, ou du moins signer...

Ils conçurent 7 enfants, dont deux moururent jeunes, Valentin à 1 an, Claude à 7 ans. Bien entendu, des actes de sépulture succincts, aucune explication quant à la cause de leur passage dans l'au-delà...

Notre héroïne du jour quitta notre terre le 30/11/1721, toujours à Saint-Michel-sur-Meurthe, j'ignore quand Claude en fit autant. J'ai consulté les registres paroissiaux de Saint-Michel-sur-Meurthe, de La Bourgonce, de Nompatelize, page par page, de 1724 (vivant lors du mariage de sa fille à cette date) à 1744, mais peine perdue... Je vais continuer, peut-être fut-il centenaire. Puis j'élargirai mon champ de recherches aux AD54, du côté de Merviller et Brouville. Sait-on jamais ?

En effet, sa fille aînée Françoise convola en 1712 à Merviller et mourut en 1754 à Brouville. Selon mon habitude, j'ai feuilleté les registres paroissiaux avant et après ces dates. Bien m'en a pris... J'ai retrouvé, sur ceux de Merviller, à plusieurs reprises, sur différents actes, de 1705 à 1716, la signature de Claude Vichard, "régent d'école". Une information que je n'avais trouvé nulle part ailleurs : aucune mention de cette fonction (ou d'une autre) sur les actes de baptême, mariage, sépulture concernant ses proches : épouse, enfants...

Catherine et les enfants l'avaient suivi. Puisqu'il est écrit sur l'acte de mariage de Françoise "ses parents de cette paroisse".
Leurs enfants naquirent à Saint-Michel-sur-Meurthe, y compris le dernier, Joseph, en 1698. En conséquence, le "déménagement" dut se passer dans ce laps de temps : de 1698 à 1705.

Toutefois, ils revinrent sur Saint-Michel-sur-Meurthe puisque Catherine y décéda et y fut inhumée.
Les deux communes, Saint-Michel-sur-Meurthe et Merviller, n'étaient distantes que de 28 km. Il est vrai que, pour l'époque, ce ne devait pas être si simple de les parcourir ...

Commenter cet article