Anniversaires, 6 août

Publié le par Dominique

Anniversaires, 6 août

Agathe Brabant, mon sosa n°65, fêterait aujourd’hui ses 261 ans...
Elle naquit le 06/08/1755 à Saint-Dié dans les Vosges "vers les trois heures du matin et a été baptisée le lendemain", selon son acte de baptême. Qui nous donne des détails supplémentaires : le nom et la fonction de son "parrein le sieur Robert Lalluyaux, musicien en cette insigne Eglise".
Un confrère de son père Jean Brabant ? Ce dernier y était en effet "Clerc et Franc sonneur", comme son propre père Jean François "Sonneur à la Cathédrale de St Dié" et son grand-père François "Sonneur de cloches à la cathédrale".
Agathe se prénomme comme sa mère, Agathe Dargot. Elle est la neuvième des douze enfants du couple. Mais sept d'entre eux moururent jeunes : 12 jours, 3 ans, 6 ans, 12 ans, 14 ans et deux à 19 ans.

Elle rencontra je ne sais où Jean Nicolas Valentin et l'épousa, à l'âge de 28 ans, le 20/04/1784 à Saint-Dié. Il était son cadet de quatre ans. Ils signèrent tous les deux l'acte de mariage, ils avaient donc reçu un minimum d'éducation. Le père d'Agathe est dit "Bourgeois de Saint-Dié", le père de Jean Nicolas était arpenteur, régent d'école et greffier de justice...
Les jeunes époux avaient été dispensés des deux derniers bans. Probablement parce qu'Agathe était enceinte. Elle accoucha de son premier enfant le 3 octobre de la même année. Elle fit aussi bien que sa mère. Elle mit au monde douze enfants, dont quatre décédèrent jeunes : 1 jour, 10 jours, 5 semaines, 16 ans...

Ils durent s'installer à Saint-Michel-sur-Meurthe entre 1786 et 1787, si l'on tient compte des lieux de naissance des enfants. A l'exception des deux premiers qui virent le jour à Saint-Dié, tous les autres sont des "Michellois". Et ce sera désormais le cas d'une longue lignée de Valentin : mon père y mettra fin. La cigogne le déposa en Franche-Comté, berceau de sa mère...

Agathe y rendit l'âme (à Saint-Michel-sur-Meurthe !), à son domicile, à 56 ans, le 25/03/1809, à 6 h du matin.
Il semblerait qu'elle était du matin ! Naissance : 3 h, Décès : 6 h.
Elle laissait des enfants relativement jeunes, les deux derniers avaient 7 et 9 ans.
Ce qui peut être l'une des raisons du remariage de Jean Nicolas avec une dénommée Catherine Gérardin, mon sosa n° 67, car elle-même veuve de Nicolas Lamaze, mon sosa n° 66.
Nous en reparlerons dans un prochain billet ainsi que du métier de sonneur de cloches...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article