Les "Rattaire", ascendants et collatéraux... Jean Baptiste, génération V, mon sosa 18 (1830 - 1900 ?)

Publié le par Dominique

J'ai déjà écrit quelques lignes sur Jean Baptiste Rattaire, mon trisaïeul et sosa 18, lorsque je m'amusais à fêter les anniversaires de ma branche paternelle. Je vous laisse le soin de relire l'article, et je vous ferai seulement part dans ce billet de mes dernières découvertes.
Pour celles et ceux qui ne souhaiteraient pas faire ce retour en arrière, je rappellerai simplement que Jean Baptiste est l'un des cinq fils du couple Jean Baptiste et de Marguerite Poirot, (mes sosa 36 et 37).

Comme je le signalais déjà, Marie Agathe, sa première épouse, ma trisaïeule (sosa 19) décéda à 42 ans, le laissant veuf avec deux jeunes enfants à élever. Jean Baptiste et Marie Célina, ma bisaïeule (sosa 9). 
Donc, sans surprise, il se remaria. Et ce, le 17/05/1873 à Nompatelize. Avec une certaine Marie Eugénie Rattaire, une cousine germaine, la fille de son oncle Jean François.
Il est amusant de constater qu'il passa devant Monsieur le Maire à la même date et au même lieu, qu'un autre de ses oncles, Jean Joseph, qui, lui, régularisait sa situation familiale en s'unissant avec Marie Angélique Villaume, en reconnaissant, à cette occasion, ses enfants nés hors mariage. Les deux couples ont peut être fêté ensemble ces unions, une belle occasion de réunir tous les membres de la famille ?

Marie Eugénie est la cadette de Jean Baptiste, d'une dizaine d'année. Ils eurent ensemble deux filles, l'une, Marie Eugénie le 23/05/1875, l'autre, Marie Célina (encore !), le 02/04/1892. Il lui donna le même prénom que sa première fille, issue de son premier mariage, qui mourut en décembre 1892, à l'âge de 30 ans. Quelle idée ! Une prédilection incontrôlée pour ce prénom ? Ou un pressentiment que sa première fille Marie Célina ne vivrait plus longtemps ? Une grande différence d'âge pour ces deux demi sœurs, qui n'eurent pas le temps de se connaitre vraiment. Leur destin, à l'une comme à l'autre, ne fut pas très gai !

Quant à Marie Eugénie, hormis sa date et son lieu de naissance, je n'ai rien découvert d'autre sur elle. Si ce n'est une trace de son existence sur le recensement de 1886 à Sauceray. Elle avait 11 ans. Qu'est-elle devenue ?
 

AD 88 - Recensement Saint-Michel-sur-Meurthe 1886


Je n'avais toujours pas trouvé la date de décès de Jean Baptiste. Cependant, après une recherche sur Filiae, une hypothèse se fait jour : en effet, un Jean Baptiste Rattaire, manoeuvre, 70 ans, serait décédé le 01/04/1900 à Saint-Dié-des-Vosges. Cela pourrait "coller".
Grâce aux mentions marginales portées sur son acte de naissance, je sais que Marie Eugénie, sa veuve, y épousa, le 14/01/1901, Constant Justin Didier (Un optant pour la nationalité française en 1872).

Bulletin_Lois_Optant_1872


J'en déduis qu'à un moment donné, pour x raison, Jean Baptiste et Eugénie s'étaient installés à Saint-Dié-des-Vosges. Il m' aurait fallu un peu de courage pour consulter les états de recensements de la ville mais bon, leur numérisation n'allant pas au-delà de 1886, je n'ai pas eu à me "booster" pour m'atteler à cette tâche... Sachant qu'en 1892, sur l'acte de décès de sa fille Marie Célina, (la première), il est indiqué qu'il était encore cultivateur, et domicilié à Saint-Michel-sur-Meurthe. Cela aurait limité le temps des recherches.
Un petit courrier à l’État Civil de Saint-Dié-des-Vosges est de mise et mettra fin au "suspense".

Quant à Marie Célina, la deuxième donc, elle épousa un certain Louis Victor Meyer en 1912.
Je n'ai aucun document, aucune photo sur ma bisaïeule Marie Célina. Mais, depuis peu, j'ai en ma possession une photo de la deuxième Marie Célina, sa demi sœur. Toutefois, avant de la mettre en ligne, je dois en demander la permission à sa petite fille qui a eu la gentillesse de me la faire parvenir. Les deux demi-sœurs se ressemblaient-elles ?

Sources :
AD88
Filiae

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article