Les "Rattaire", ascendants et collatéraux... Joseph (1838 - 1901)

Publié le par Dominique


Joseph Rattaire, fils de Jean Baptiste et Marie Marguerite Poirot, frère de Jean Baptiste (mon sosa 18), est né le 03/05/1838, à Saint-Michel-sur-Meurthe, Vosges.

Il put faire des études et exercer le métier d'instituteur. Mettant à profit le rattachement de la Savoie à la France, il y émigra en 1861, plus exactement à Bonvillard, pour enseigner le français. Il y fut le premier instituteur. La région et les savoyardes lui plurent certainement, puisqu'il y fit souche en en épousant une, Marguerite Brison, le 03/09/1862. Il avait 24 ans, elle 28.
Les parents de Joseph ne se déplacèrent pas des Vosges pour assister au mariage, mais accordèrent leur consentement par écrit. Ses frères y assistèrent peut être ? Qui sait ? Ils ne figurent toutefois pas en tant que témoins sur l'acte de mariage. Il y eut cependant un contrat de mariage signé chez un notaire vosgien, à Saint Dié.

Marguerite lui donna sept enfants : six garçons et une fille.
Les enfants virent le jour soit à Bonvillard, soit à Cevins, soit à Fréterive, soit à Aiton. Au gré des affectations de leurs parents ? En effet, Marguerite était également institutrice.

Annuaire adm. et histo. du dpt Savoie1827-1899 et Extrait du livre de Jean Prieur et Christine Fusier
Annuaire adm. et histo. du dpt Savoie1827-1899 et Extrait du livre de Jean Prieur et Christine Fusier

Annuaire adm. et histo. du dpt Savoie1827-1899 et Extrait du livre de Jean Prieur et Christine Fusier

Joseph fut récompensé, parmi d'autres de ses collègues, en 1866, par l'académie de Chambéry par un prix (des ouvrages) pour la qualité de son travail dans la direction des classes d'adultes. Il enseignait alors à Fréterive.

Courrier des Alpes du 08/09/1866
Courrier des Alpes du 08/09/1866

Courrier des Alpes du 08/09/1866

Joseph dut pourtant avoir un souci administratif, mais je n'ai pas compris de quel ordre.
J'en ai retrouvé trace dans un des feuilletons du Sénat en date du 7/12/1882, puis dans le JO du 15/01/1883. Il semblerait qu'il ait été révoqué de ses fonctions d'instituteur en décembre 1881, injustement à son avis puisqu'il demanda à ce que l'on enquête sur les motifs de cette révocation !

J'ignore le lieu de son décès, je ne dispose pas de son acte de décès. Je présume toutefois qu'il quitta ce monde le 9 juin 1901. J'ai découvert sur le net une annonce de sa mort dans une revue professionnelle en lien avec son fils Pierre et une publication dans le JO du 18/11/1901 d'une réversion de retraite à sa veuve Marguerite Brison. Cette dernière le rejoignit dans la tombe vraisemblablement en 1906.

Les "Rattaire", ascendants et collatéraux... Joseph (1838 - 1901)
Les "Rattaire", ascendants et collatéraux... Joseph (1838 - 1901)

Sources :
Photo A Rattaire
AD 73
Presse Ancienne

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article